Wednesday June 19th, 2019

Claude Estournès elected president of the GFDM-FACE

This article is available in French only.

(Français) Claude Estournès, chercheur au CIRIMAT

The association “Groupe Francophone de Densification de Matériaux par Frittage Assisté sous Champ Électromagnétique” has elected Claude Estournès of the CIRIMAT as its first president.

Un chercheur du CIRIMAT, expert du domaine, a la tête du GFDM-FACE

Claude Estournès, Directeur de Recherche CNRS au sein du laboratoire « Centre Inter-universitaire de Recherche et d’Ingénierie des Matériaux » (CIRIMAT) à Toulouse, a été élu au premier mandat de président de cette nouvelle association.

Ses compétences sont nombreuses dans le domaine des matériaux (métaux purs, alliages métalliques, céramiques), allant de la synthèse à la modélisation :

  • synthèse et caractérisation de nanoparticules à propriétés spécifiques ;
  • synthèse, préparation et densification de matériaux par la technique de « frittage flash » [aussi appelé « Spark Plasma Sintering » (SPS)] ;
  • développement de nouvelles architectures spécifiques et multi-fonctionnelles pour concevoir des matériaux à propriétés spécifiques ;
  • études des mécanismes de densification et modélisation du procédé frittage flash.

 

Le GFDM-FACE

L’association « Groupe Francophone de Densification de Matériaux par Frittage Assisté sous Champ Électromagnétique », régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, a été créée le 12 avril 2019. Son siège est localisé au CIRIMAT à Toulouse.

L’un des objectifs de cette association est de soutenir et promouvoir la communauté œuvrant dans le domaine, notamment avec un support matériel à l’organisation et à la gestion de manifestations scientifiques (journées, réunions thématiques, Écoles…). D’autres objectifs visent à élargir la communauté d’une part au-delà de l’hexagone en y intégrant des chercheurs francophones et d’autre part à d’autres techniques de frittage assisté sous champ électromagnétique.

Le projet de création de cette association émane de discussions pendant les journées nationales sur le SPS organisées par J. Monnier (ICMPE) et F. Schoenstein (Institut Galilée) en octobre 2017, à l’occasion des dix ans de la plateforme SPS d’Ile de France. Lors d’une table ronde, la communauté rassemblée a jugé opportun de mettre en place un outil visant à reprendre le flambeau du Groupement de Recherche CNRS (GDR3165 SPS) qui a permis durant les années 2008–2011 de fédérer la communauté alors naissante en France sur cette thématique.

A la création, son conseil d’administration est composé de chercheurs, enseignants-chercheurs et ingénieurs du domaine issus de divers laboratoires et/ou instituts français (IRCER, ICMPE, ICMCB, CRISMAT, MATEIS, Institut Galilée, ISL et CIRIMAT).

Looking for expertise in high-performance materials?